Le FIFF met en place une édition 34 et demi, coronavirus oblige

Le Festival international de films de Fribourg (FIFF) proposera une édition 34 et demi, à défaut ...
Le FIFF met en place une édition 34 et demi, coronavirus oblige

Le FIFF met en place une édition 34 et demi, coronavirus oblige

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le Festival international de films de Fribourg (FIFF) proposera une édition 34 et demi, à défaut d'une 34e édition annulée pour cause de coronavirus. Il prévoit d'essuyer une perte de 100'000 francs, sur un budget de 2,3 millions.

'Nous avons pu limiter la casse', a indiqué mercredi à Fribourg Thierry Jobin, le directeur artistique du FIFF. 'Cela résulte de la grande solidarité des partenaires, des fondations et du public', a précisé Philippe Clivaz, le directeur opérationnel, pour qui 'supporter une annulation est possible une fois mais pas deux'.

L'occasion pour Thierry Jobin de rappeler la fragilité du festival. 'Déplacer le FIFF plus tard dans l'année aurait été hors de prix'. D'où l'idée de faire preuve 'd'imagination et d'humour', malgré les pleurs initiaux de la semaine passée, et d'organiser une édition 34 et demi, à travers des invitations notamment d'autres festivals.

Un an de travail

'Il a fallu sauver ce qui pouvait l'être', a ajouté Mathieu Fleury, le président du FIFF, au regard d'un an de labeur qui aurait pu partir en fumée. 'Le festival n'est pas menacé dans son existence', avec une 35e édition qui déroulera ses fastes du 19 au 27 mars 2021, avec le maintien du décryptage dédié à l'histoire du cinéma mexicain.

'Pour autant que le coronavirus soit vaincu d'ici là', a risqué Thierry Jobin. Le redéploiement s'opérera au fil de l'année 2020. Déjà pendant la semaine du 20 au 28 mars, qui aurait dû voir le FIFF se tenir, avec les événements impliquant des partenaires locaux, ainsi que la Cinémathèque suisse pour les films de William Friedkin.

Ensuite, il y aura les invitations par d'autres festivals. Le Jurassien a mentionné le Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG), le Festival international du film fantastique de Neuchâtel (NIFFF), le Festival des Georges à Fribourg, la Maison d'ailleurs à Yverdon-les-Bains (VD) et le Festival international du court-métrage de Winterthour (ZH).

Articles 'collector'

Toutes ces institutions présenteront une partie de la programmation du FIFF 2020 à l'occasion de séances spéciales, a expliqué Thierry Jobin. Il y aura aussi un redéploiement sur petits écrans. L'ensemble des opérations doit encore se concrétiser. Dix des 116 films normalement à l'affiche donneront lieu à des événements variés.

Le 28 mars, jour du palmarès d'une édition qui aurait dû accueillir l'actrice italienne francophone Claudia Cardinale, l'ancien journaliste cinéma a imaginé une cérémonie 'online' avec quatre jurés, une sorte de 'home palmarès'. 'Nous sommes à nouveau dans l'action, dans la résilience', a résumé Mathieu Fleury.

Les ventes d'articles 'collector' ont par ailleurs bien démarré. Elles ont rapporté 5000 francs en quelques jours, notamment pour le catalogue du programme. Des gestes en phase avec le choix de partenaires de verser leur contribution financière, malgré l'annulation. De quoi mettre du baume au coeur des organisateurs.

/ATS
 

Actualités suivantes