Lausanne: un photographe publie une bible de l'âge d'or du rock

Le photographe lausannois Joseph Carlucci publie un livre retraçant 45 ans de concerts rock ...
Lausanne: un photographe publie une bible de l'âge d'or du rock

Lausanne: un photographe publie une bible de l'âge d'or du rock

Photo: Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le photographe lausannois Joseph Carlucci publie un livre retraçant 45 ans de concerts rock, métal et blues. Une plongée dans l'univers d'AC/DC, ZZTop, Metallica, B.B. King, Gotthard, Bowie et tant d'autres, en 276 pages de photos et d'anecdotes.

La publication au format vinyle se retrouvera sur l'étal des libraires dès le 11 octobre. '45 Years of Rock Photography' propose près de 370 clichés, des témoignages d’artistes ou encore de professionnels de la branche. Avec également un chapitre dédié aux groupes suisses.

'Réalisée en 2019, la sélection des clichés fut longue, douloureuse', a expliqué Joseph Carlucci dimanche à Keystone-ATS. Le photographe autodidacte, qui a couru pas moins de 5000 concerts entre Suisse et Europe dans sa vie, s’est donc concentré sur ses premières amours, le rock.

Bowie en guest star

Outre les gros plans d'artistes mythiques, l'ouvrage fourmille d'anecdotes, à commencer par celle du titre du livre 'Hey Joseph, Where's my fucking picture then ??'. L'histoire se déroule en 1986 dans la boutique de merchandising lausannoise de Joseph Carlucci, Photo Live Concert, où il était possible de procurer tout l’attirail des vrais fans de hard rock.

Le jour même de l'ouverture, un client inhabituel passe la porte. 'C'était David Bowie', raconte Joseph Carlucci. Après avoir observé avec une grande attention toutes les photos d’artistes affichées, l'homme griffonne sur la pochette de son disque, 'Scary Monsters', une dédicace lourde de sens: 'Hey Joseph, Where's my fucking picture then ??'.

Par la suite, l’artiste passera régulièrement au magasin, buvant parfois un café, jusqu'à la fermeture de la boutique en 1996. Il invitera le photographe à l'immortaliser en concert, ce qu'il ne fera que tardivement, en 1997, à Genève.

Ferveur ininterrompue

La passion de Joseph Carlucci pour la musique remonte à son enfance dans le sud de l'Italie. Il y attendait impatiemment les fanfares se produisant pendant les cérémonies religieuses. Installé en Suisse depuis l'âge de 10 ans, sa flamme métal va s'aviver huit ans plus tard, lors de son premier concert, Uriah Heep à Berne (1974).

Dès lors, j'ai commencé à faire de la photo amateur avec mon Kodak Instamatic', raconte-t-il. Un hobby qu'il pratiquera pendant six ans environ.

En 1981, totalement subjugué par le look et le blues de ZZ Top, l'autodidacte propose des photos du groupe venu à Zurich à un magazine français. Ce sera le début d'une longue collaboration avec des revues spécialisées en Suisse et à l’étranger.

Concert manqué

Parmi les anecdotes du livre, la rencontre avec Metallica en 1984 à Zurich au début de leur carrière: 'Ils avaient environ 18 ans et venaient pour la première fois en Europe. Un concert, un nouveau son, des nouveaux riffs et une rencontre inoubliable', s'enthousiasme le photographe.

Autre événement qui le fait encore frémir: 'Avec un ami, nous avons loupé un concert d'AC/DC qui passait en ouverture de Black Sabbath en 1977 à la salle des Fêtes de Thônex (GE), tout ça pour aller manger une pizza. Leur nom, inconnu, était si petit sur l'affiche que nous n'avions pas pensé manquer quelque chose', rit-il.

Impossible aujourd'hui

L'ouvrage permet de se replonger dans 'l’âge d’or du rock’n’roll' et de la photo, quand les concerts étaient moins policés, et qu'il était encore possible de rencontrer des musiciens. 'La plupart de ces photos seraient impossibles de nos jours', constate Joseph Carlucci.

Et de lever les yeux au ciel en avouant qu'il a perdu la plus grande partie des négatifs et photos de ses débuts: 'The Who, Queen, Led Zeppelin entre autres: les négatifs étaient entreposés dans une boîte sur le balcon, à la merci du vent et du soleil: impossible de les ravoir'.

Le vernissage de l'ouvrage aura lieu aux Docks à Lausanne le 27 octobre.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus