Lausanne: la Pride de nuit a attiré plus de 4000 personnes

Plus de 4000 militants ont défilé samedi en fin d'après-midi à Lausanne lors de la première ...
Lausanne: la Pride de nuit a attiré plus de 4000 personnes

Lausanne: la Pride de nuit a attiré plus de 4000 personnes

Photo: KEYSTONE/GABRIEL MONNET

Plus de 4000 militants ont défilé samedi en fin d'après-midi à Lausanne lors de la première Pride de nuit organisée en Suisse. La manifestation queer, féministe, antiraciste, écologiste et anticapitaliste s'est déroulée sans incident et dans une atmosphère festive.

Entre danse et slogans, le cortège haut en couleur a traversé la ville sous un soleil tapant, évoluant du parc de Milan à la place de la Riponne. 'On est queer, fier et pas prêt de nous taire', ont clamé les participants, environ 4000 selon la police de Lausanne, 8000 selon les organisateurs.

'Solidarité avec les queers du monde entier'. 'Une solution, révolution', ont scandé les militants qui veulent mettre fin au système en place, l'estimant 'rongé par le capitalisme'.

Quinze ans sans pride

L'événement a été organisé par le collectif lausannois de la Pride de Nuit. La Ville n'avait plus accueilli de pride depuis 2006, a rappelé Seb Zürcher, membre du collectif, à Keystone-ATS.

S'inspirant des Prides de nuit nées à Paris en 2015 et qui ont essaimé en Europe, la mobilisation a pour but de raviver l'esprit des premières Prides et de lutter contre le 'rainbow washing', souvent observé, notamment en juin le mois des fiertés. Soit une manifestation 'radicale plutôt que marchande et dépolitisée', souligne Seb Zürcher.

Manifeste

'Nous voulions une manifestation inclusive, qui ne laisse personne sur le carreau et qui ne s'adresse pas seulement à ceux qui en ont les moyens', a expliqué Pauline, membre du collectif. Il s'agit aussi de visibiliser les réalités et la précarité des queers. Revendiquer les mêmes droits pour tous est d'autant plus important qu'à l'heure actuelle rien ne semble plus éternellement acquis, ajoute-t-elle, évoquant la question de l'IVG aux Etats-Unis.

Distribué pendant la parade, le manifeste de la Pride de nuit liste par ailleurs un grand nombre de revendications sur l'autodétermination, la précarité, le monde du travail, la santé, l'internationalisme et l'anti-impérialisme. Il a été signé par plus de 25 organisations telles que VoGay, la Grève Féministe, l'Organisation Suisse des Lesbiennes (LOS) ou encore la Grève du Climat Vaud et Genève.

/ATS
 

Actualités suivantes