L'Hermitage à Lausanne: collection Bemberg ou l'amour de la couleur

La Fondation de l'Hermitage à Lausanne dévoile dès mardi une exposition consacrée aux chefs-d'oeuvre ...
L'Hermitage à Lausanne: collection Bemberg ou l'amour de la couleur

L'Hermitage à Lausanne: collection Bemberg ou l'amour de la couleur

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La Fondation de l'Hermitage à Lausanne dévoile dès mardi une exposition consacrée aux chefs-d'oeuvre de la collection Bemberg. Jusqu'au 30 mai, les visiteurs auront l'occasion unique d'admirer 132 oeuvres de ce fonds privé qui couvre cinq siècles d'histoire de l'art.

'C'est une exposition qui est née un peu par hasard', a raconté Sylvie Wuhrmann, directrice de la Fondation de l'Hermitage, vendredi lors d'une visite de presse. 'La collection Bemberg est habituellement présentée dans un hôtel particulier de Toulouse. Or, nous avons appris que le lieu allait fermer pour rénovation'.

'La Fondation Bemberg, avec qui nous sommes en relation depuis de nombreuses années, nous a alors consenti un prêt tout à fait exceptionnel. C'est la première fois que la collection est exposée hors des murs de l'Hôtel d'Assézat', a-t-elle poursuivi.

La couleur comme fil rouge

Né dans une famille d’origine allemande installée en Argentine au milieu du 19e siècle, le collectionneur et homme de lettres Georges Bemberg (1915-2011) était une personnalité discrète et solitaire. Il a réuni, tout au long de sa vie, un ensemble de peintures, de dessins et d’objets d’art qui figure parmi les plus importants de son temps.

'C'était un homme qui aimait fondamentalement la couleur', a souligné Mme Wuhrmann. Il avait une prédilection pour les portraits dans sa collection ancienne et pour les paysages dans la moderne, a relevé Philippe Cros, directeur de la Fondation Bemberg.

Ensemble exceptionnel

L'ensemble se distingue ainsi par la qualité exceptionnelle de ses toiles et dessins de la fin du 19e et du début du 20e siècle (Fantin-Latour, Pissarro, Monet, Caillebotte, Morisot, Derain, Braque, Matisse, Modigliani, Bonnard).

Il se singularise également par la splendeur de ses peintures anciennes. Parmi elles, des chefs-d’œuvre de l’art allemand, flamand, vénitien et français (Cranach l’Ancien, Gérard David, Véronèse, Canaletto, Longhi, François Clouet, Tournier, Vigée Le Brun...).

Portraits

L’exposition qui parcourt plus de cinq siècles d’histoire de l’art s’articule de manière chronologique. Elle débute avec une salle consacrée à la peinture flamande et française des 15e et 16e siècles, réunissant des œuvres dues à Gérard David, Isenbrandt, Clouet (François et Jean), ou encore Corneille de Lyon.

Un somptueux ensemble de peintures italiennes des 16e, 17e et 18e siècles propose des portraits et paysages de la main de Véronèse, Tintoret, Guardi ou Canaletto. La présentation de cinq huiles sur panneau de Cranach l’Ancien constitue un autre point fort du parcours.

Après cette mise en bouche Renaissance, un choix de chefs-d’œuvre du Siècle des lumières, réalisés par Robert, Vigée-Le Brun ou encore Boilly, ponctue la sélection de peinture ancienne.

Et paysages

La collection Bemberg se distingue également par l’importance de ses œuvres des 19e et 20e siècles, françaises pour l'essentiel: un remarquable corpus de peintures impressionnistes (Caillebotte, Sisley, Monet, Degas, Toulouse-Lautrec) et néo-impressionnistes (Cross, Signac), rend compte de l’attachement du collectionneur pour ces mouvements artistiques.

L’avant-garde du début du 20e occupe également une place de choix dans la collection, avec de splendides dessins (Picasso, Modigliani) et des toiles fauves dues à Derain, Braque et Matisse.

L'exposition se clôture sur un extraordinaire accrochage de peintures de Bonnard, dont deux autoportraits très rares, a relevé Mme Wuhrmann. Avec plus de trente toiles, le fonds Bonnard de la collection Bemberg est le plus grand ensemble du peintre en mains privées.

Début 2022

'La Fondation Bemberg a prêté environ la moitié de sa collection à l'Hermitage, un beau lieu en résonance avec le nôtre', a souligné Philippe Cros. Une partie de ces oeuvres fera ensuite deux escales américaines avant la réouverture de l'Hôtel d'Assézat début 2022, a-t-il précisé.

www.fondation-hermitage.ch

/ATS