Jura: état de nécessité déclaré et nouvelles mesures drastiques

Face à la deuxième vague de la pandémie du Covid-19, le gouvernement jurassien a déclaré vendredi ...
Jura: état de nécessité déclaré et nouvelles mesures drastiques

Face à la deuxième vague de la pandémie du Covid-19, le gouvernement jurassien a déclaré vendredi l'état de nécessité. Dès lundi, les réunions publiques et privées de plus de 5 personnes sont interdites, les bars, les restaurants, les musées et les cinémas fermés.

Les 'infrastructures d’accès public' comme les bibliothèques, les théâtres, les salles de sport, les patinoires, les centres de bien-être, à l'exception de ceux faisant partie d'un hôtel, les casinos ou encore les salons érotiques devront également fermer leurs portes jusqu'au 15 novembre, a communiqué le gouvernement jurassien vendredi.

Le canton interdit également 'les entraînements, matchs et compétitions du domaine sportif amateur, sauf les entraînements en extérieur de maximum 5 personnes, en respectant les distances et sans contact'.

Concernant l'interdiction des rassemblements publics ou privés de plus de 5 participants, des exceptions existent pour les assemblées politiques qui ne peuvent pas être reportées, les manifestations politiques, les récoltes de signatures, les services religieux et les funérailles, à condition de collecter les coordonnées des participants. La limite est fixée à 50 personnes par le droit fédéral, précise le gouvernement.

Masque dans les écoles secondaires

Dans les écoles du secondaire 1, les élèves, les enseignants et le personnel des degrés 9 à 11 HarmoS, le port du masque devient obligatoire.

'Le système sanitaire et hospitalier jurassien est déjà proche de sa capacité maximale', souligne le canton dans son communiqué. L’Hôpital du Jura a dû transférer son premier patient vers Bâle vu l’occupation au niveau du secteur des soins intensifs.

La canton est touché 'de plein fouet' par la deuxième vague de la pandémie du Covid-19. Lors de la première vague ce printemps, le Jura avait enregistré sept décès, alors qu'il en a comptabilisé 19 ces quinze derniers jours.

'Le taux d’incidence des quinze derniers jours est de l’ordre de 1300 contaminations pour 100'000 habitants, alors qu’il y a quelques semaines seulement, on considérait qu’une région était à risque à partir d’un taux d’incidence sur deux semaines de 60', précise le gouvernement. L’Etat jurassien a officiellement demandé le renfort de l’Armée suisse pour appuyer le système hospitalier jurassien, à savoir l’Hôpital du Jura et La Clinique Le Noirmont, à hauteur de 50 soldats.

/ATS