Entre canicule, déluge et annulation, un 44e Paléo « inoubliable »

La canicule, une pluie abondante et une annulation de dernière minute: le Paléo Festival a ...
Entre canicule, déluge et annulation, un 44e Paléo « inoubliable »

Entre canicule, déluge et annulation, un 44e Paléo

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

La canicule, une pluie abondante et une annulation de dernière minute: le Paléo Festival a vécu une 44e édition compliquée, mais 'inoubliable'. The Cure, Twenty Øne Piløts et Soprano ont marqué la semaine, en attendant Jane Birkin et Patrick Bruel dimanche soir.

'On a eu à peu près toutes les météos possibles: la canicule, les orages puis le déluge', a relevé dimanche, à l'heure du bilan, Daniel Rossellat, le patron du festival. Si on ajoute l'annulation samedi de Shaka Ponk, remplacé au pied levé par Stephan Eicher entouré d'artistes, Paléo aura vécu une 'édition inoubliable'.

Pas à guichets fermés

Pour la première fois depuis 20 ans, le festival n'a pas affiché complet. Il aurait même pu vendre plus de billets certains soirs. 'Vendredi, - avec Angèle, Damso et Soprano - on avait un potentiel supplémentaire de 10 à 12'000 billets', évalue Daniel Rossellat.

Au final, le festival nyonnais a vendu 99% de ses billets. Il restait à écouler quelques centaines de billets samedi, et 1500 dimanche, deux jours où la météo était 'décourageante'. Daniel Rossellat ne nourrit pas d'inquiétude pour l'avenir, car 'la demande dépasse notre offre', a-t-il commenté.

Pour fidéliser le public, le meilleur moyen est qu'il 'reparte tellement content, qu'à l'évidence, il reviendra', a-t-il ajouté. Pas question dans tous les cas 'de brader des billets'. C'est un 'manque de respect' pour ceux qui en ont acheté à prix plein.

The Cure magiques

Concernant le bilan artistique, le programmateur Jacques Monnier parle d'un 'festival très riche en émotions'. A ses yeux, 'le moment magique' restera le concert des Cure, emmenés par Robert Smith, cheveux toujours en broussaille et rouge à lèvres débordant, qui venait pour la quatrième fois à Nyon. 'Selon leur agent, c'était un des plus beaux concerts de leur carrière', a-t-il expliqué.

La programmation francophone, en force cette année, a attiré un large public. Hubert-Félix Thiéfaine a prouvé qu'on peut mener une longue carrière. La jeune Angèle a 'assuré' sur la grande scène, devant près de 30'000 personnes. Sans oublier le rap de Lomepal, Damso, Odezenne ou celui, plus familial, de Soprano. 'Il y avait 2400 gamins de moins de douze ans devant la grande scène'.

Des révélations

Le duo américain Twenty Øne Piløts, qui n'avait encore jamais joué en Suisse romande, a livré un spectacle 'très inventif', a ajouté Jacques Monnier. Parmi les révélations, il cite Aloïse Sauvage et Hoshi, deux artistes qu'on devrait revoir à Nyon. Un bémol: très attendue, Lana del Rey, a passablement déçu.

Le Village du Monde jouait la carte du Québec, avec Les Cowboys Fringants - en ouverture sur la grande scène -, Robert Charlebois, le jeune Hubert Lenoir - 'qui va conquérir les pays francophones' - ou encore Elisapie ou Les Trois Accords. L'an prochain, le Village du monde mettra le cap sur l'Afrique de l'Ouest.

Le Fric à écouter

Les deux Vincent - Veillon et Kucholl - ont joué leur spectacle humoristique 'Le Fric', sur la grande scène, un défi. Ils ont été 'très émus' par l'attention du public, samedi soir. 'Tout le monde écoutait. Il n'y avait pas un bruit', a ajouté Jacques Monnier.

Le camping a enregistré une légère diminution de sa fréquentation avec quelque 8000 personnes. Vendredi, six véhicules se sont embrasés sur un parking, endommageant dix autres voitures. Enfin, il a fallu dimanche activer le plan pluie et fermer les parkings. La 45e édition du Paléo se tiendra du 21 au 26 juillet 2020.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus