Des groupies devant l'Auditorium Stravinski pour Måneskin

Le groupe italien Måneskin est attendu mardi soir au Montreux Jazz Festival. Des jeunes gens ...
Des groupies devant l'Auditorium Stravinski pour Måneskin

Des groupies devant l'Auditorium Stravinski pour Måneskin

Photo: KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

Le groupe italien Måneskin est attendu mardi soir au Montreux Jazz Festival. Des jeunes gens font le pied de grue devant la sortie de l'Auditorium Stravinski, espérant l'apercevoir.

Avant de monter sur scène, les quatre musiciens du groupe qui avait créé la surprise en remportant l'Eurovision en 2021 enchaînent les interviews. Assis sur un canapé, lookés, maquillés, ils ne semblent pas encore lassés par l'exercice.

Avant de commencer le rituel, quelques journalistes, pilotés à travers le backstage, leur demandent s'ils sont fatigués. 'Nous ne le sommes pas à cause des interviews', rit Victoria, la bassiste du groupe. Peut-être davantage par les concerts qu'ils enchaînent. Comme le dernier à Rome où ils ont joué devant près de 70'000 personnes au Circus Maximus samedi.

'Britney Spears aussi'

Un journaliste anglophone porte un t-shirt avec le nom des Pixies, un groupe américain de rock alternatif. Victoria dit qu'elle les adore. Et le journaliste britannique les taquine: 'Britney Spears aussi.' Le groupe acquiesce.

La presse se demande souvent si les Måneskin sont un simple groupe de reprises ou les sauveurs du rock? Le groupe aime en tout cas les reprises: il n'a pas hésité à jouer 'Womanizer' de Britney Spears au Festival de Coachella. Ils le rejoueront mardi soir à Montreux selon la tracklist. Un titre qui fait s'étrangler les rockeurs.

Les Måneskin écrivent aussi leurs propres chansons. Mais quand ont-ils le temps d'écrire alors qu'ils sont en tournée avec plus de 70 dates ? 'Nous avons pu travailler nos morceaux pendant trois mois et faire du studio. Nous écrivons les quatre ensemble, même si Damiano s'occupe peut-être plus des textes', explique Victoria.

Parmi les musiciens qui les inspirent, les quatre jeunes gens citent David Bowie, Jimi Hendrix, Led Zeppelin ou encore Fleetwood Mac.

Leur look glam rock

Les Måneskin attachent de l'importance à leur image et ne lésinent pas sur leur look glam rock, 'même si pour eux la musique passe évidemment avant'.

Comment ces jeunes gens supportent-ils la pression psychique liée à leur tournée et à leur statut de star ? 'Dès que nous avons quelques jours de libre, nous rentrons à Rome. On voit notre famille, nos amis. Cela nous aide à rester mentalement sains', rigolent les musiciens.

Amis dès l'origine du groupe, ils s'aident beaucoup quand la tournée dure. 'Leur force ensemble sur scène n'a pas changé depuis leurs débuts il y a près de six ans', estime le chanteur Damiano.

A la question de savoir s'ils vont encore jouer 20 ans ensemble, Victoria penche pour le oui tandis Damiano s'excuse auprès du groupe: ' Je partirai avant.'

'Comme les boissons gratuites'

Le succès ? Ils le considèrent comme un effet collatéral du fait de jouer de la musique, qui est leur but premier. 'Comme les boissons gratuites', ironise Damiano.

A peine âgés de plus de 20 ans, signés par Sony Music depuis qu'ils ont 18 ans, ont-ils le temps d'étudier en parallèle. 'Non, ce n'est pas possible, répond Thomas le guitariste. Ce n'est pas le bon moment pour l'instant. C'est de la folie depuis trois ans, nous voulons en profiter.'

/ATS
 

Actualités suivantes