Décès de l'écrivain espagnol Javier Marías à l'âge de 70 ans

L'écrivain espagnol Javier Marías, dont l'oeuvre a été traduite dans plus de 40 langues et ...
Décès de l'écrivain espagnol Javier Marías à l'âge de 70 ans

Décès de l'écrivain espagnol Javier Marías à l'âge de 70 ans

Photo: KEYSTONE/EPA/J. P. GANDUL

L'écrivain espagnol Javier Marías, dont l'oeuvre a été traduite dans plus de 40 langues et dans près de 60 pays, est décédé dimanche à Madrid à l'âge de 70 ans. Il a succombé aux suites d'une pneumonie, a annoncé sa maison d'édition.

'Avec une énorme tristesse, en notre nom et au nom de la famille, nous avons le regret d'annoncer que notre grand auteur et ami Javier Marías est décédé cet après-midi à Madrid', a indiqué Alfaguara dans un communiqué.

Le communiqué précise qu'il souffrait 'depuis quelques semaines d'une pneumonie qui s'est aggravée ces dernières heures'. Selon le quotidien El Mundo, il s'agissait d'une pneumonie 'provoquée par le Covid' et qui a entraîné son hospitalisation pendant de longs mois.

Membre de l'Académie espagnole

Né le 20 septembre 1951 à Madrid, ce Madrilène, considéré comme l'un des grands auteurs de la littérature espagnole contemporaine, avait publié l'an dernier son 16e roman, Tomás Nevinson.

Parmi ses oeuvres les plus connues figurent 'Le roman d'Oxford' (1989), 'Un coeur si blanc' (1993), qui confirma définitivement son succès, ou encore 'Demain dans la bataille pense à moi'. Membre de l'Académie royale espagnole de la langue depuis 2008, il s'exprimait dans un français et un anglais remarquables.

Cinéphile acharné et fan du Real Madrid, Javier Marías était aussi, malgré ses idées républicaines, le souverain du royaume fictif de Redonda, 'titre' devant son nom à un îlot des Petites Antilles.

Selon le quotidien El País, il avait subi peu avant la pandémie de Covid-19 une délicate opération du dos.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus