Course de bateaux dragons de retour à Phnom Penh

Des dizaines de milliers de spectateurs se sont attroupés dimanche à Phnom Penh pour renouer ...
Course de bateaux dragons de retour à Phnom Penh

Course de bateaux dragons de retour à Phnom Penh

Photo: KEYSTONE/EPA/KITH SEREY

Des dizaines de milliers de spectateurs se sont attroupés dimanche à Phnom Penh pour renouer avec la traditionnelle course de bateaux dragons. C'est le clou de la Fête de l'eau annulée durant toute la pandémie de Covid-19.

Ces célébrations annuelles qui durent trois jours s'étaient déroulées pour la dernière fois en 2019.

Trois cents bateaux environ, avec leurs équipages vêtus de T-shirts colorés assortis, se sont élancés sur le Tonlé Sap avec le Palais royal à l'arrière-plan, au point de jonction avec le Mékong.

La Fête de l'eau est organisée pour remercier le fleuve Mékong de nourrir les sols fertiles du pays et de fournir un poisson abondant. Elle est la plus grande fête traditionnelle du pays. Rituellement fixée à la pleine lune de novembre, elle marque la fin des pluies pendant lesquelles le Tonle Sap se déverse dans le lac du même nom et la spectaculaire inversion du courant entre le Mékong et le Tonle Sap qui retrouve alors son cours normal.

Le roi du Cambodge Norodom Sihamoni, le Premier ministre Hun Manet, son père Hun Sen et de hauts responsables gouvernementaux étaient présents pour admirer la course et la foule encourageait les bateaux à grands cris.

Jusqu'à mardi

Les festivités, prévues jusqu'à mardi, comportent également des concerts, des lanternes flottantes chargées de néons colorés et des feux d'artifice.

'Je suis heureux que nous puissions nous réunir pour célébrer la Fête de l'eau', confie à l'AFP l'un des rameurs sur un bateau-dragon, Hom Phos, 38 ans. 'Pendant la pandémie de Covid, tout le monde s'inquiétait' de la suspension de cette fête, 'mais maintenant nous sommes à nouveau contents', observe un autre rameur, Yorn Vorn, 45 ans.

Dans le cadre d'une campagne contre le HIV et la prévention du sida, les autorités sanitaires devraient distribuer gratuitement durant la Fête 80'000 préservatifs et 20'000 paquets de lubrifiants.

En 2010, le Cambodge avait connu son accident le plus meurtrier depuis des décennies lors d'une bousculade sur un pont de Phnom Penh durant la Fête de l'eau qui avait fait selon le gouvernement au moins 347 morts et 410 blessés.

Hun Sen, alors Premier ministre, avait évoqué 'la plus grande tragédie depuis le régime (des Khmers rouges) de Pol Pot', qui avait fait environ deux millions de morts, soit un quart de la population, par la torture, l'épuisement ou la malnutrition, entre 1975 et 1979.

/ATS
 

Actualités suivantes