Avec son Photomobile, le musée de l'Elysée amène la photo à l'école

Depuis novembre, le musée de l'Elysée se déplace dans les écoles et les EMS pour réaliser des ...
Avec son Photomobile, le musée de l'Elysée amène la photo à l'école

Avec son Photomobile, le musée de l'Elysée amène la photo à l'école

Photo: KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

Depuis novembre, le musée de l'Elysée se déplace dans les écoles et les EMS pour réaliser des ateliers autour de la photographie. Son Photomobile, une camionnette spécialement aménagée, a déjà parcouru quelque 1300 kilomètres sur les routes vaudoises.

Arrêt cette semaine dans une classe 5P d'Yverdon-les-Bains: une vingtaine d'élèves âgés de huit à neuf ans découvrent un pan de la technique photographique. Ils se familiarisent avec le procédé de la synthèse additive et réalisent une photographie en couleur selon les méthodes d'antan.

L'équipe du musée débarque avec tout le matériel, notamment des appareils photo avec trépied. Répartis en petits groupes, les élèves réalisent trois prises de vue, équipés de gélatines de couleur en rapport avec le thème qui leur a été confié. Puis, ils découvrent et partagent leur création avec leur classe.

La photographie vient à toi

Pour le musée, cette envie de sortie hors les murs est liée à la construction d'un nouveau musée sur le site de Plateforme 10, près de la gare de Lausanne. En raison de ce déménagement, le musée a fermé ses portes à la fin du mois de septembre dernier et ne les rouvrira qu'en juin 2022 pour l'inauguration de ses nouveaux locaux.

Le musée s'est demandé 'que faire de chouette' pendant cette période pour faire vivre la photographie et garder le contact avec les élèves: 'Si tu ne vas pas à la photographie, alors la photographie viendra à toi', résume à Keystone-ATS Sophie Ferloni, responsable des publics et de la médiation au musée de l'Elysée.

Depuis novembre 2020, et jusqu'à fin 2021, une petite équipe prend la route, les mardis et jeudis, pour aller à la rencontre des établissements scolaires et des institutions spécialisées du canton. Elle propose trois ateliers pédagogiques gratuits d'environ 90 minutes, destinés à différentes classes d'âge.

Petits, ados et aînés

A partir d'images tirées des collections du musée, l'atelier 'Hors Cadre' propose aux participants de dessiner ce qu'il y a autour de la photographie, d'imaginer le hors-champ. 'Cela fonctionne très bien avec les tout petits et les aînés', constate Sophie Ferloni.

'Lumière et trichromie' propose des manipulations scientifiques autour de la photographie en couleur et s'adresse plutôt aux enfants dès 8 ans. Le troisième atelier, 'Mes identités numériques', vise les adolescents et les incite à réfléchir à leur image sur Internet, pour en faire des utilisateurs avertis.

Ces ateliers ont rencontré du succès. 'C'était complet assez vite', admet Mme Ferloni. Jusqu'ici, le Photomobile a rendu visite à quelque 1400 personnes, dont une centaine de résidents en EMS.

Des inscriptions sont encore possibles durant l'été - pour les institutions spécialisées - et dès la rentrée pour les écoles. Ce projet fédérateur ne sera pas prolongé, l'équipe de médiation allant ensuite consacrer ses forces au nouveau musée sur le site de Plateforme 10. 'Nous avons de grandes ambitions. Il y a donc beaucoup de choses à faire', ajoute Mme Ferloni.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus