Les victimes d'infractions sont généralement brimées par un proche

La famille génère aussi de la violence. La moitié des victimes qui se sont adressées à un centre LAVI en 2007 ont été brimées par leurs proches. Dans la majorité des affaires, il s'agit de femmes (73%) qui ont subi des violences corporelles (42%).Les enfants ne sont pas non plus épargnés. Ils ont souffert dans leur intégrité sexuelle dans 15% des cas annoncés, a indiqué l'Office fédéral de la statistique. L'auteur présumé est le plus souvent de sexe masculin (85%), toutes affaires confondues. L'agresseur est connu par la victime dans près de trois quarts des consultations. Et les victimes subissent des agressions répétées la plupart du temps. /ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus