Micheline Calmy-Rey: la DDC a développé une voie trop personnelle

L'aide suisse au dévelopement s'est installée sur une voie trop solitaire, estime Micheline Calmy-Rey. Selon la conseillère fédérale, la réorganisation de la DDC récemment annoncée doit permettre de mieux l'intégrer dans le DFAE et dans l'administration fédérale.Ces dernières années, la Direction du développement et de la coopération (DDC) s'est un peu refermée sur elle-même, principalement par crainte de se faire manipuler par la politique. L'aide au développement fait toutefois partie intégrante de la politique étrangère, affirme la cheffe de la diplomatie dans un entretien accordé à l'hebdomadaire "NZZ am Sonntag". /ATS


 

Articles les plus lus