La Garde pontificale suisse pourrait s'ouvrir aux femmes

La Garde pontificale suisse pourrait s'ouvrir aux femmes, dans un avenir plus ou moins lointain, a déclaré son nouveau commandant Daniel Anrig. L'officier effectue ainsi un revirement total par rapport à son prédécesseur Elmar Maeder.Interrogé par l'agence italienne ANSA, un porte-parole de la plus petite armée du monde a toutefois souligné que l'entrée de femmes poserait des problèmes logistiques à la Garde pontificale. Les espaces destinés au logement des gardes suisses suffisent en effet à peine à accueillir les 110 hommes de l'actuel contingent. /ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus