Renforcer les peines contre les chauffards jugé contre-productif

Punir plus sévèrement les chauffards serait contre-productif, estime le président de la Société suisse de psychologie de la circulation (SPC), Andreas Widmer. Il s'oppose ainsi à RoadCross et à son projet d'initiative.On constate très souvent que peu après avoir introduit un renforcement des peines, le nombre des délits diminue avant de reprendre l'ascenseur un ou deux ans plus tard, indique le psychologue dans une interview à la "Berner Zeitung". Généralement, "davantage de délits sont finalement à déplorer après un durcissement des sanctions". /ATS


 

Actualités suivantes