Les jours du cervelas sont comptés en raison du manque de peau

Le cervelas traditionnel n'a plus que trois à cinq mois à vivre. Depuis que les importations de boyaux de boeuf brésilien qui lui servent de peau ont été interdites, les réserves diminuent chaque jour sans qu'une alternative n'ait été trouvée.Le 1er avril 2006, l'Union européenne et la Suisse ont interdit l'importation de boyaux de boeuf brésilien pour prévenir tout risque d'encéphalopathie spongiforme bovine. Depuis, les bouchers suisses cherchent à trouver un autre moyen d'envelopper les 160 millions de cervelas que mangent chaque année les Helvètes. /ATS


 

Actualités suivantes