Affaire Grégory: le dossier pourrait rebondir

Vingt-cinq ans après l'assassinat du petit Grégory Villemin, dans l'est de la France, l'une des grandes énigmes criminelles de la France de l'après-guerre pourrait être relancée. Des traces d'ADN ont été retrouvées sur un courrier adressé à la famille."On a trouvé deux ADN identifiables sur les scellés: un ADN féminin sur ou sous le timbre d'une lettre du corbeau et un ADN masculin sur cette même lettre du corbeau", a dit le procureur général de Dijon, Jean-Marie Beney. /ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus