Le Conseil fédéral favorable à l'abandon de l'examen de conscience

Les personnes qui souhaitent effectuer un service civil à la place de l'armée ne devraient à l'avenir plus devoir justifier leur conflit de consicence devant une commission. Le fait qu'ils s'engagent pour un service une fois et demi plus long suffit à le prouver.Le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral de l'économie d'élaborer un projet de loi reprenant ce principe dit de "la preuve par l'acte", largement soutenu en procédure de consultation. Les jeunes hommes qui voudront faire du service civil devront uniquement déclarer par écrit qu'ils ne peuvent concilier un engagement militaire avec leur conscience. /ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus