Succession Couchepin: réactions à droite et à gauche

Les discussions avec l'UDC n'ont pas été simples, "mais cela a valu la peine de leur faire confiance", a indiqué Fulvio Pelli après l'élection de Didier Burkhalter. Sa désignation constitue un choix de concordance et de stabilité, a ajouté le président du PLR."Je l'ai dit dès le début: mes chances étaient de 50/50. Nous sortons renforcés", a jugé Urs Schwaller, refusant tout défaitisme. "Nous estimons que tout siège libéré au Conseil fédéral à partir de maintenant doit avoir un candidat PDC", a affirmé Jacques Neyrinck. /ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus