Rapport publié à Genève sur "l'arrêt des investissements explosifs"

Plusieurs ONG ont lancé une campagne pour stopper le financement des armes à sous-munitions dans le monde. En Suisse, l'UBS, Credit Suisse et Vontobel sont notamment mises en cause, mais les banques affirment avoir commencé à réagir.Au moins 146 institutions financières de 15 pays fournissent plus de 43 milliards de dollars en investissements et services financiers à sept producteurs d'armes à sous-munitions, selon un rapport publié à Genève sur "l'arrêt des investissements explosifs". /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus