La Suisse et l'Espagne négocient le départ de Libye de Max Göldi

L'expectative est à son comble à Tripoli où la cheffe de la diplomatie suisse Micheline Calmy-Rey et son homologue espagnol Miguel Angel Moratinos négocient le départ de l'otage suisse Max Göldi avec les autorités libyennes. Une lettre d'intention doit être signée entre la Suisse et la Libye.L'annonce de la signature prochaine de cette lettre d'intention, qui doit mettre un terme au contentieux diplomatique entre Berne et Tripoli, a été faite par une source au ministère libyen des Affaires étrangères dimanche, selon Reuters. /ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus