WikiLeaks: pas de pressions sur PostFinance pour clore le compte

PostFinance a décidé de son propre chef de fermer le compte du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, sans qu'aucune pression ne soit exercée en Suisse ou à l'étranger, affirme Doris Leuthard. Une enquête doit encore clarifier si le secret postal n'a pas été violé.La conseillère fédérale répondait à une question de Josef Zisyadis devant le Conseil national. Le popiste vaudois s'interrogeait sur la rapidité étonnante avec laquelle l'établissement financier de La Poste avait clos le compte de Julian Assange lundi dernier. PostFinance obéit-il à des lois suisses ou américaines?, se demandait-il. /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus