La mission anti-pirate "Atlante" ne convainc pas vraiment

L'envoi de 30 soldats suisses au large des côtes somaliennes dans le cadre de la mission européenne antipirate "Atalante" n'en finit pas de provoquer des remous. Les partis sont très fâchés que le Conseil fédéral les consulte de manière "express".Chargé de mener les auditions prévues sur la modification de la loi accompagnant la décision d'engager des troupes, le Département de la défense n'a accordé que cinq minutes à chaque participant. /ATS


 

Actualités suivantes