La réélection de Karzaï "n'a pas de base légale", dit Abdullah

Trois jours après s'être retiré du second tour de la présidentielle, Abdullah Abdullah a jugé illégitime et illégale la réélection de Hamid Karzaï à la tête de l'Afghanistan. Cette position risque de prolonger la crise politique qui paralyse le pays depuis fin août.L'ancien ministre afghan des Affaires étrangères avait justifié son retrait par la crainte de voir se répéter les fraudes massives qui avaient entaché le premier tour. Il a ensuite fustigé la réélection de M. Karzaï, décidée par la Commission indépendante électorale (IEC). /ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus