Japon: sept personnes sur dix pour un impôt spécial post-séisme

Près de sept Japonais sur dix réclament la démission du premier ministre, Naoto Kan. Et autant approuveraient la création d'un impôt spécial pour financer la reconstruction des zones dévastées par le séisme et le tsunami du 11 mars dernier, selon un sondage diffusé lundi par le quotidien "Nikkei".Une proportion similaire des personnes interrogées juge inacceptable la réponse du gouvernement à l'accident nucléaire dans la centrale de Fukushima-Daiichi, dont la gravité a été portée la semaine dernière au niveau 7, le niveau maximal sur l'échelle internationale des événements nucléaires (INES), le même que l'accident de Tchernobyl en 1986. /ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus