Pédophilie dans l'Eglise: prochaine lettre papale aux Irlandais

Le primat d'Irlande, au coeur d'une polémique pour n'avoir pas dénoncé des abus sexuels dont il avait eu connaissance, a présenté ses excuses et exprimé sa "honte" de n'avoir pas défendu les valeurs qu'il professe. Sa démission avait été réclamée par des familles de victimes.Le cardinal Sean Brady est sur la sellette depuis que l'Eglise catholique d'Irlande a reconnu qu'il avait participé à deux réunions en 1975, alors qu'il était prêtre, au cours desquelles deux victimes présumées d'abus sexuels avaient signé des promesses de silence. /ATS

Actualités suivantes

Articles les plus lus