Hongrie: une deuxième inondation de boue toxique moins probable

La fissure dans la paroi du réservoir de boue rouge toxique qui a cédé le 4 octobre, provoquant la plus grande catastrophe écologique de l'histoire de la Hongrie, ne s'est pas agrandie. Les risques d'une deuxième inondation meurtrière ont donc diminué, ont déclaré dimanche les autorités hongroises."La fissure sur le côté nord du réservoir s'est stabilisée, les réparations sont en cours et nous n'avons pas décelé de nouvelles fissures", a précisé le chef des Services anticatastrophe, Tibor Dobson, qui a souligné qu'une nouvelle digue était en construction à Kolontar. /ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus