Franc fort: le SECO et le patronat craignent une hausse du chômage

Le franc fort et les incertitudes qui planent sur l'économie mondiale ne devraient pas rester sans conséquence sur le marché du travail en Suisse. Les autorités et le patronat craignent une hausse du chômage dans les mois à venir."Si le taux de change reste à ce niveau, nous devons prévoir un grand nombre de délocalisations et des licenciements, principalement dans l'industrie des machines", a indiqué Serge Gaillard, responsable de la Direction du travail au Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), dans la "NZZ am Sonntag". /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus