Faillites: les partis politiques unanimes pour des mesures rapides

Les partis soutiennent à des degrés divers les propositions des experts pour répondre aux risques que font encourir à toute l'économie les sociétés trop grandes pour faire faillite. Ils sont en revanche unanimes pour appeler le Conseil fédéral à ne pas perdre de temps.Le PS est le plus concrètement pressé. Il exige que le gouvernement adopte au plus vite un projet de loi, afin que les Chambres puissent en débattre encore durant la présente législature qui se termine à l'automne 2011. Certes, les deux grandes banques assurent de pouvoir mettre en oeuvre les nouvelles prescriptions avant 2018, mais cela n'est pas suffisant. /ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus