UBS: l'amnistie a peut-être permis de récolter assez de données

La Suisse pourrait ne devoir finalement transmettre que peu de données aux Etats-Unis sur des clients d'UBS. L'amnistie fiscale américaine a peut-être permis de récolter assez d'informations, selon l'ambassadeur américain en Suisse Donald Beyer.Parmi les dénonciations volontaires auprès du fisc américain, "je présume qu'une grande partie sont des clients d'UBS, mais je ne le sais pas. Il faut maintenant examiner ces 14'700 dossiers et les comparer avec les dispositions de l'accord UBS", a dit l'ambassadeur dans une interview au "Zentralschweiz am Sonntag". /ATS

Actualités suivantes

Articles les plus lus