La ville de Berne ne tolère plus le campement anti-nucléaire

Le gouvernement de la ville de Berne exige que les adversaires de l'énergie nucléaire lèvent ces prochains jours leur campement devant le siège des Forces motrices bernoises (FMB), qui exploitent la centrale de Mühleberg. Une veillée serait en revanche autorisée.Le Conseil municipal a jusqu'ici toléré ce campement parce qu'il souhaite trouver une solution pragmatique pour cette action de protestation, a-t-il communiqué mercredi. A l'avenir, le camp installé il y a trois semaines ne sera toutefois plus admis sous sa forme actuelle. /ATS

Actualités suivantes

Articles les plus lus