Le potentiel du plurilinguisme est sous-estimé, selon une étude

La Suisse gère "étonnamment bien" la diversité des langues parlées sur son territoire, estime un programme de recherche du Fonds national. Par contre, elle n'exploite pas assez le potentiel, notamment économique, de cette richesse linguistique."Le plurilinguisme pratiqué en Suisse est souple et pragmatique. Et il fonctionne bien", selon les conclusions du projet de recherche "Diversité des langues et compétences linguistiques" (PNR 56). Les chercheurs ont présenté jeudi à Berne leurs recommandations à l'issue de ce vaste programme lancé en 2005 à la demande du Conseil fédéral. /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus