Le Prix Farel, un festival spirituel et religieux sur grand écran

La ville de Neuchâtel accueille tous les deux ans, le Prix Farel. Ce festival international du film à thématique religieuse met en compétition des documentaires, des reportages et des fictions traitant des questionnements existentiels et spirituels, des problématiques religieuses ainsi que des défis éthiques contemporains.

Le festival permet également aux professionnels, spécialistes ou non de ces thématiques, de se rencontrer et de confronter leurs expériences.

Trente films en compétition

Une trentaine de films ont été retenu pour cette 27e édition, les thématiques présentées vont des questionnements existentiels aux enjeux éthiques, en passant par les grands enjeux actuels tels que protection de l’environnement, dignité humaine, ou questions de genre. Les films s’organisent en trois catégories, les courts, moyens et longs métrages.

La spécificité du festival est la rencontre informelle avec les réalisateurs et les échanges possibles, que l’on fasse partie du public ou que l’on soit professionnel de l’image.

La remise des prix a lieu le dimanche 28 octobre à 14h30, le jury décerne un prix pour chaque catégorie. Et un prix du public est également décerné.

 

Cette année le festival aura lieu les 26 – 27 -28 octobre 2018 au cinéma Bio de Neuchâtel.

L’entrée est libre.

Horaire des projections  : vendredi de 9h à 23h, samedi de 9h00 à 22h30, dimanche de 9h à 12h30.

Programme consultable ici.

Catégorie courts métrages

Le sacré à l’encan

Prix Farel img1

Au Québec, les communautés religieuses disparaissent et des lots complets d’objets de cultes sont vendus aux enchères.

Un encanteur (commissaire-priseur) de Québec a flairé la bonne affaire! Nicolas Marcoux vend au plus offrant des éléments du patrimoine religieux que lui offrent des communautés chrétiennes qui ferment leurs portes. Ce qui étonne, c’est l’intérêt des jeunes milléniaux, fascinés par ces objets étranges, vestiges du passé, devenus objets de décoration profanes.

Art Brut: une marginalité créatrice

Prix Farel img2

Deux auteurs d’Art brut évoquent leur travail qui leur permet de transcender leurs souffrances existentielles.

Les artistes d’Art brut sont des autodidactes souvent marginaux. Ils créent des œuvres qui leur permettent d’échapper à la rudesse du quotidien. Par leurs productions fabuleuses, ils transcendent leurs difficultés existentielles en explorant une part hautement spirituelle d’eux-mêmes. Marc Moret crée des collages avec des morceaux d’objets ayant appartenu à ses proches et devant lesquels il se recueille tous les jours pour maintenir un lien avec l’au-delà. Les poupées de Michel Nedjar, confectionnées avec des bouts de vieux tissus cousus et ficelés, lui ont permis de faire face à ses souffrances.

Catégorie moyens métrages

Martin Luther King, la force d’aimer

Un portrait du leader Noir américain, tout à la fois personnalité politique et prédicateur baptiste.

Le 4 avril 1968, il y a 50 ans, Martin Luther King est assassiné à Memphis aux États-Unis. Le défenseur des droits civiques des Noirs américains, l’apôtre de la non-violence, l’homme au célèbre discours «I have a dream», l’agitateur social est aussi un pasteur baptiste, un homme de foi et de prière, traversé de doutes et de contradictions. Constitué dans sa grande majorité d’archives sonores et visuelles, ce documentaire donne la parole à plusieurs spécialistes de Martin Luther King et propose une interview exclusive de sa fille cadette Bernice King.

Justo

Un ancien moine exclu de sa communauté construit depuis 60 ans une gigantesque cathédrale.

Justo a 92 ans. Depuis 57 ans, il construit une cathédrale monumentale avec des matériaux de récupération. Deux tours de 60 mètres, un dôme de 40 mètres, crypte, cloître, portique, tous les éléments d’un édifice religieux traditionnel sont présents. Justo n’est ni architecte ni maçon et il se considère comme analphabète. Les plans de sa cathédrale n’existent que dans sa tête. Justo ne verra pourtant jamais son rêve aboutir. Sans permis d’œuvre ni projet de construction, le monument risque même d’être détruit à sa mort. Car ni l’évêché, ni la commune, ni aucun architecte ne veulent prendre la responsabilité de son achèvement.

Catégorie longs métrages

Paysans en détresse

Prix Farel img3

En Suisse, la situation des paysans s’est à ce point détériorée que certains mettent fin à leurs jours.

Le tabou est brisé: des paysans se suicident dans les campagnes suisses. Huit, rien que dans le canton de Vaud en 2016. Leurs familles sortent du silence pour dénoncer des conditions de travail intenables. Le prix des denrées alimentaires s’effondre en même temps que les normes de production se durcissent. Pour s’adapter et rester compétitifs, les agriculteurs doivent accélérer la cadence et, pour beaucoup, se surendetter. Un cercle vicieux qui ne fait qu’augmenter les situations de détresse.

Les migrants ne savent pas nager

Prix Farel img4

L’Aquarius patrouille au large des côtes lybiennes pour porter secours à des milliers de migrants.

Pour la première fois, une opération humanitaire se consacre exclusivement au sauvetage des naufragés entre les côtes de la Sicile et celles de l’Afrique, la partie la plus dangereuse de la Méditerranée: plusieurs milliers de migrants y ont péri noyés ces dernières années. Ce qui était au départ un élan humanitaire franco-allemand puis italien, est devenu une association civile européenne mobilisée face à l’urgence humanitaire en Méditerranée. Affrété par l’ONG «SOS Méditerranée» l’Aquarius peut recueillir jusqu’à 300 personnes. Il a sauvé de la mort plus de 30’000 migrants.

 

Articles les plus lus