Vocal ID pour donner la parole à ceux qui ne l'aurait pas !

Carte du monde, avec des flèches qui representent des personnes qui donnent leur voix à d'autres...

Donner, ça peut être presque rien, mais ça peut aussi être de grands et de beaux gestes… Don de sang, don de sperme ou don d’organe, aujourd’hui on peut même donner sa voix.

Alors que la technologie est censée faciliter la vie de tout le monde, elle creuse parfois des écarts. L’un des exemples flagrants est l’apparition du contrôle vocal et sa démocratisation.

Ce concept est très intéressant et peut être utile, mais il est totalement inaccessible aux personnes muettes. Mais grâce à la technologie, il serait possible d’améliorer la situation, avec des appareils qui « rendraient la parole » aux muets.

L’un des exemples les plus connus est le scientifique Stephen Hawking qui, paralysé, parvient encore à s’exprimer grâce à une machine. Mais sa voix est totalement robotique, un inconvénient que Rupal Patel et Tim Bunnell, deux scientifiques de l’université de Northeastern à Boston aux Etats-Unis, aimeraient pouvoir supprimer grâce à VocalID.

Leur idée, c’est d’offrir une voix à ceux qui n’en ont pas, mais une voix naturelle pas celle d’une machine.

Pour atteindre cet objectif, ils font appel à des « donneurs de voix » qui sont choisis en fonction de leur sexe, âge, provenance, timbre de voix…

Ces donneurs vont à la rencontre de l’équipe VocalID et passent plusieurs heures à enregistrer près de 3’000 phrases clé qui permettent de faire un tour assez large des possibilités offertes par la voix. Un logiciel condense ensuite les paroles du donneur pour recréer une sorte de kit qui permettra à une personne atteinte de mutisme de s’exprimer.

Les deux scientifiques ont créé le site VocaliD.org pour réunir les potentiels donneurs et ceux qui auraient besoin d’une voix. Pour le moment, plus de 10’000 personnes seraient déjà venues offrir leur voix et quelques centaines se seraient inscrites pour en recevoir une. Mais l’équipe de VocalID ne compte pas s’arrêter et elle veut, d’ici 2020, avoir réussi à rassembler plus d’un million de donneurs de voix.

Et vous, vous en pensez quoi ? Ça  vous laisse sans voix ? Ou au contraire vous avez envie de donner de la voix ?

Si ce projet vous intéresse rendez-vous ici

(Malheureusement pour le moment le site de VocalID n'est qu'en anglais)


 

Anciens commentaires

pelux, vert-saint-denis

31.03.2014 16:37

Lu l'article marlène duretz dans le monde.Il m'a interessé.Elle aurait pu signaler que le site n'est qu'en anglais.Pourtant elle signale
les livres Croc-blanc et le magicien d'oz.
Dommage