Vivre ici en venant d'ailleurs

avec Souad ( à gauche) et Jamila ( à droite) deux Marocaines de la Chaux-de-Fonds.

Vivre ici en venant d'ailleurs, avec Souad ( à gauche) et Jamila ( à droite)

Le port du voile? Prison ou liberté ? Ou peut-être les deux ? Les femmes musulmanes ont des visions multiples de ce bout de tissu chargé de symboles. Pour la suite de notre série consacrée à l’islam dans le canton de Neuchâtel, nous avons rencontré deux femmes, deux marocaines, issues de milieux forts différents. L’une porte le foulard, l’autre pas.  Mais gare aux apparences…
Un reportage de Valérie Kernen.

Suad et Jamila sont marocaines et vivent à la Chaux-de-Fonds, elles nous parlent du Maroc, de leur enfance. Elles ont grandi, vous l’entendrez, dans des contextes très différents…

Suad et Jamila sont marocaines, amies, horlogères et sont venues en suisse pour suivre leur mari. L’une vient de la ville, l’autre de la campagne, l’une porte le voile et l’autre pas, justement elles nous parle du port du foulard.

Cette rubrique est soutenue par le Service neuchâtelois de la cohésion multiculturelle