Vie et moeurs des métalleux

Silhouette d'un guitariste à contre jour

«La vie quotidienne des 'bogans': identité et communauté parmi les fans de Heavy Metal»

Avec ses cheveux long, ses T-shirts noirs et son blouson à pics, le métalleux est un sujet d’étude comme les autres.

Le fan de Heavy Metal a même fait l’objet d’une thèse en sociologie, validée à l’Université de Waikato, Nouvelle-Zélande. Dave Snell, doctorant depuis 2007, a étudié les habitudes des «bogans» (le surnom des  «métalleux» en Australie et en Nouvelle-Zélande) dans le contexte de concerts ou de soirées en le comparant à leur vie affective ou professionnelle.

Les conclusions de sa thèse  sont  univoques: malgré leur aspect brute, les «bogans» sont des gens ordinaires et aussi différents les uns des autres que du reste de la population.

Lui-même fan de Heavy Metal, Dave Snell s'est fait un plaisir de réfuter les préjugés comme quoi les métalleux seraient anti-sociaux: «ma recherche montre qu'on ne peut tout simplement pas classer  les gens en fonction de types de personnalité définis, comme ces tests psychométriques auxquels ont parfois recours les responsables de RH"


Actualisé le