Baselworld, Esclavage, Français

Place publique vous parle de Baselworld, qui démarre jeudi. Il sera aussi question des vestiges de l'esclavage à Neuchâtel et enfin nous verrons si le français, c'était mieux avant

 Place publique, votre magazine d'actualité de l'Arc jurassien.

Dans Place publique, nous ferons le point sur Baselworld: la grand-messe de l’horlogerie s’ouvre ce jeudi au public en version allégée. S'agit-il d'un nouveau départ ou d'un déclin inéluctable ? Le point avec Valère Gogniat, journaliste au Temps.

Il sera aussi question des vestiges de l'esclavage qui ornent la Ville de Neuchâtel. Que faire de cette histoire problématique: faut-il aller jusqu'à s'en repentir, à déboulonner les statues? Deux historiens nous donnent leur point de vue à l'occasion de la Semaine neuchâteloise d'actions contre le racisme.

Enfin nous évoquerons une autre semaine spéciale, qui bat son plein, soit la Semaine de la langue française et de la francophonie. Avec cette question : le Français, c’était mieux avant ? Question posée à un enseignant jurassien, qui compte vingt ans d’expérience.

Les intervenants de l'émission de cette semaine sont:

  • Valère Gogniat, journaliste au Temps, co-responsable de la rubrique économie et finance
  • Matthieu Lavoyer, historien, collaborateur scientifique pour la commission indépendante d’experts sur les internements administratifs
  • Nicolas Bancel, historien spécialiste de la colonisation et du racisme, et professeur à l’université de Lausanne
  • Michel Angi, enseignant de français au Lycée cantonal de Porrentruy et écrivain.

Place publique, une émission proposée par Gabriel de Weck.


Actualisé le