Un monde secret sous l'hôpital

Le bataillon hôpital 2 s'apprête à soigner pendant dix jours de vrais patients sur les sites de l'Hôpital neuchâtelois. Le bataillon hôpital 2 s'apprête à soigner pendant dix jours de vrais patients sur les sites de l'Hôpital neuchâtelois.

A Pourtalès, il n’y a pas qu’un hôpital, il y en a deux. Le sous-sol de l'établissement neuchâtelois renferme ce qu’on appelle un centre opératoire protégé, avec salles d’opérations et potentiellement une centaine de lits.

Un lieu pas seulement utile pour les dégrisements lors de la Fête des vendanges. Ce bunker sert à l’armée en cas de catastrophe pour apporter un appui aux hôpitaux civils. Jeudi, c’était le cours de répétition pour le bataillon hôpital 2. Une centaine de militaires ont enfilé la blouse blanche en vue d’un test grandeur nature dès la semaine prochaine sur les sites de l’Hôpital neuchâtelois. Le reportage de Gabriel de Weck:


Actualisé le