Un jardin extraordinaire à Pierre-à-Bot

La récolte a été particulièrement bonne pour les potagers urbains des hauts de Neuchâtel

Un mètre carré coûte 5 francs par année. Un mètre carré coûte 5 francs par année.

Tomates, salades, rhubarbes et herbes sont cultivées à Pierre-à-Bot. Des jardins potagers urbains ont vu le jour il y a maintenant une année sur les haut de Neuchâtel. Ce projet a été porté par la Ville et plusieurs associations. Samedi, une manifestation était organisée pour tirer un premier bilan.

Aujourd’hui, 55 parcelles sont cultivées par des habitants de la ville. Hasan Karaz est l’un d’eux :

Des propos recueillis par Alizée Liechti.

Neuf parcelles supplémentaires vont être crées dès l'année prochaine. Toutes ont déjà trouvé preneur.


Actualisé le