Trop de sécurité dans le sport?

stade

La surveillance et la sécurité lors des grands événements sportifs: c’est le thème traité dans un numéro spécial de la prestigieuse revue Urban studies. Ce numéro a été édité sous la direction de Francisco Klauser, professeur de géographie à l’Université de Neuchâtel.

Francisco Klauser a réalisé une étude sur la gestion des foules durant l’Eurofoot 2008, en Suisse et en Autriche. Il s’est principalement penché sur la fanzone de Berne.

Si la menace terroriste pèse souvent sur les grands événements sportifs, le hooliganisme en est une autre, qui n’est pas réglée à l’échelon national. Pour mieux lutter contre le hooliganisme, , Francisco Klauser écarte le recours trop systématique à la technologie:

Francisco Klauser ne dispose d’aucune recette tout faite pour maîtriser le hooliganisme en Suisse. Il met en revanche le doigt sur une question essentielle: les mesures de sécurité coûtent toujours plus cher. A l’échelon des Jeux Olympiques par exemple, Barcelone avait dépensé en 1992, 66 millions de dollars pour assurer la sécurité des Jeux. Cette somme approche les deux milliards pour Londres 2012. Cela paraît démesuré et pas toujours justifié…

Francisco Klauser répondait à Marcel Neuenschwander.


Actualisé le