Triomphe des héros de la pensée

L'ethnologue neuchâtelois Jacques Hainard (premier plan) a accepté d'être de la partie. L'ethnologue neuchâtelois Jacques Hainard (premier plan) a accepté d'être de la partie.

La pensée a triomphé ce week-end à Neuchâtel. L’artiste vaudois Massimo Furlan a mis sur pied un symposium dans un café de la ville. Huit ethnologues, historiens, philosophes et artistes ont bu du vin, débattu et joué de la trompette pendant 26 heures d’affilée.

Le reportage d’Anthea Estoppey samedi, deux heures après le début de la performance: 

Au final les huit participants ont tenu bon : après 26 heures de débats et de bons vins, ils possédaient encore presque toutes leurs capacités oratoires dimanche à 14h, lorsque la performance a pris fin sous les applaudissements du public. Les impressions du philosophe Serge Margel et de l’historien Pierre-Olivier Dittmar:

Un reportage proposé par Anthea Estoppey.


Actualisé le