Sévère mais juste

Sévère mais juste. Voilà un adage qui convient à la gymnastique artistique et aux notes que distribuent les juges.

Vincent Costet a pu s’en rendre compte samedi à Neuchâtel lors de la traditionnelle journée neuchâteloise. Reportage en compagnie de Jean-Pierre Collaud, ancien juge international, qui officiait ce weekend à La Maladière:


Actualisé le