Politiciens en herbe

Léo Kienholz et Jim Sordet, deux des trois Neuchâtelois ayant participé à la 20e Session fédérale des jeunes Léo Kienholz et Jim Sordet, deux des trois Neuchâtelois qui ont participé à la 20e Session fédérale des jeunes

Des cours de langue gratuits pour les immigrés ou un salaire minimum pour les apprentis. Ce sont quelques-unes des pétitions acceptées lors de la vingtième session fédérale des jeunes. Deux cents politiciens en herbe se sont rendus à Berne et à Fribourg entre jeudi et dimanche. Ils ont adopté onze pétitions.

Léo Kienholz, âgé de quinze ans et membre du parlement des jeunes de la ville de Neuchâtel:

Un autre thème n’était par contre pas du goût de Léo Kienholz:

Des propos recueillis par Sonia Bernauer.

Les pétitions adoptées lors de la session seront remises au président du Conseil national Jean-René Germanier.


Actualisé le