Neuchâtel pas loin du gouffre

Le cochon tirelire de l'Etat de Neuchâtel est bien vide. Celui de la Ville prend le même chemin

Tirelire cochonnet

L’Etat de Neuchâtel glisse dans un gouffre financier. Les comptes 2016 bouclent sur un déficit de 74 millions de francs, alors que le budget tablait sur un déficit de 14 millions.

Les rentrées fiscales des entreprises sont en chute libre en raison de la conjoncture difficile. L’impôt des personnes physiques a aussi rapporté moins que prévu.

Mais le programme d’amnistie fiscale du gouvernement a permis de limiter les dégâts. Les dénonciations spontanées ont rapporté 20 millions de francs l’an dernier. Une somme inespérée pour Laurent Kurth, ministre des finances :

Sujet signé Marie Vuilleumier.

Le Canton n’est pas le seul en proie à des difficultés financières. La Ville de Neuchâtel affiche elle aussi des chiffres rouges pour ses comptes 2016. L’exercice boucle sur un déficit de 4,8 millions de francs, alors que le budget tablait sur un léger bénéfice.

Certaines décisions du Grand Conseil creusent également les finances de la Ville. La capitale cantonale subit la mauvaise santé financière de l’Etat de Neuchâtel, notamment sur le terrain des emprunts. Fabio Bongiovanni, conseiller communal en charge des finances:

Fabio Bongiovanni au micro de Sonia Bernauer Miaz.

Les autorités communales ont pris des mesures d’économie de l’ordre de 3,6 millions de francs pour diminuer l’impact des décisions du Grand Conseil.


Actualisé le