Les petites mains du BCN Tour

Le BCN Tour, ce sont des champions, des participants de tous niveaux, mais aussi de nombreux bénévoles. Et ceux qui travaillent au stand d’arrivée ne sont pas toujours bien traités par les coureurs

Les coureurs du BCN Tour (image d'archives) Les coureurs du BCN Tour (image d'archives)

La 3e étape du BCN Tour a eu lieu hier soir aux Ponts-de-Martel. Chez les hommes les deux coureurs Marc Lauenstein et Pascal Buchs se sont partagés la première place en 39 minutes 54. Du côté des dames, c’est Odyle Spycher qui s’est imposée, elle a bouclé les 11,5 km de course en 46 minutes 21.

Depuis le début de cette édition 2018, plus de 5000 personnes se sont inscrites à au moins une étape. Cette affluence n’est pas un hasard puisque depuis plusieurs années le BCN Tour est devenu une référence dans les compétitions de course à pied régionale. Mais ce succès est aussi dû aux personnes qui travaillent dans l’ombre de la manifestation et qui veillent au bon déroulement de la course. A l’arrivée des étapes, tous les participants passent récupérer une bouteille d’eau dans le premier stand après avoir terminé la course.

C’est précisément à c’est endroit que se passe la distribution de milliers de bouteilles par étapes et où la tension règne parfois. On fait le point sur l’organisation de ce stand d’arrivée avec Mélanie Krattinger et Julie Burkhardt:

La 4e étape de cette édition 2018 du BCN Tour aura lieu mercredi prochain à la Salle Omnisports de la Brévine.

Un sujet signé Guillaume Joly.


Actualisé le