Le cinéma comme travail de matu

Cinq des huit réalisateurs du lycée Cinq des huit réalisateurs.

L’ABC à La Chaux-de-Fonds ouvre ses portes et son écran aux lycéens.

Huit étudiants du lycée Blaise-Cendrars ont choisi la caméra pour réaliser leur travail de maturité. Sept courts-métrages ont vu le jour, sur des thèmes aussi différents que l’écologie, la littérature ou le sport. Parmi les jeunes réalisateurs, Clémence Brosy, Amélie Favre-Bulle, Seila Alvarez, Sélima Chibout et Gregorio Lucena ont expliqué à Myriam Wittwer pourquoi ils avaient choisi le cinéma comme mode d’expression:

Une deuxième diffusion de ces courts-métrages du lycée a lieu mardi à 19h à l’ABC.