La sécurité dans les tribunaux

Justice, Tribunal

Les Tribunaux neuchâtelois ne sont pas infaillibles du point de vue la sécurité. Mardi, un individu a fait irruption lors du procès d’un ancien cadre de Neuchâtel Xamax. Aucun policier ne surveillait l’entrée de la salle d’audience, les prévenus étant escortés uniquement lorsqu’ils sont détenus, ce qui n’était pas le cas mardi.

L’individu a été prié de s’en aller par la juge. Mais il aurait pu être armé. Pour le procureur général Pierre Aubert, le dispositif de sécurité en vigueur est faible, mais il ne sert à rien d’en faire des tonnes. Il nous explique la pratique:

Un système de sécurité qui est donc relativement simple pour la justice neuchâteloise. Mais Pierre Aubert lui-même, qui est parfois en charge d’affaires risquées, ne se sent pas menacé:

Pierre Aubert s’entretenait avec Anabelle Bourquin.


Actualisé le