La question des gens du voyage n'est pas réglée

Les gens du voyage ont quitté mercredi le canton de Neuchâtel. Ils ont libéré le site de Pré Raguel à la Vue-des-Alpes sous escorte policière. Un départ ordonné par le Conseil d’Etat neuchâtelois qui ne souhaite plus mettre à disposition une aire d'accueil à cette communauté.

En cause, les souillures et autres dégradations des lieux constatées l’année dernière. Une mesure disproportionnée, qui stigmatise l’entier des gens du voyage, pour la plupart respectueux des règles, à en croire Angela Mattli, coordinatrice de la société pour les peuples menacés en Suisse:

Des propos recueillis par Leïla Hussein.


Actualisé le