La liberté de mourir

Laurent Kurth Le conseiller d’Etat en charge de la santé, Laurent Kurth.

Les patients des homes neuchâtelois reconnus d’utilité publique pourront faire appel à une assistance au suicide.

Le Grand Conseil a accepté mercredi soir par 80 voix contre 16 une modification de la loi en ce sens. Aux yeux du parlement, la liberté des patients prime sur celle des établissements.
Le texte ne fixe donc aucune dérogation pour les établissements opposés à cette pratique.

Adrien Juvet a suivi les débats :


Actualisé le