La haute horlogerie s'expose à Genève

Le luxe et le savoir-faire horloger à l'honneur à Genève. La 26e édition du Salon international de la haute horlogerie (SIHH) est ouverte depuis lundi.

Cette année, le nombre d’exposants passe à 24, grâce à la mise en place du « Carré des horlogers ». Cet espace est réservé à neuf artisans-créateurs et ateliers indépendants.

Parmi eux Hautlence, marque créée il y a 12 ans à Neuchâtel. Désormais installée à La Chaux-de-Fonds, elle emploie 12 collaborateurs à plein temps. Le directeur général, Sandro Reginelli, évoque la montre qu’il met en avant lors du salon:

Le Loclois Christophe Claret en profite pour présenter un nouveau modèle de montre destiné aux femmes. Modèle qui mêle mystère, technique et romantisme. Christophe Claret:

Parmi les neuf artisans-créateurs et indépendants du «Carré des horlogers», la jeune marque neuchâteloise HYT, née en 2012. Son chiffre d’affaires a progressé de 11% en 2015 et ses dirigeants tablent sur une croissance de 20% cette année. Le directeur général, Vincent Perriard, dévoile le secret de cette réussite:

L’entreprise chaux-de-fonnière Greubel Forsey avait présenté un projet unique lors de la précédente édition du salon. « Le Garde Temps - naissance d’une montre » est développé avec le très expérimenté horloger vaudois Philippe Dufour et l’enseignant français Michel Boulanger. L’objectif est de créer une montre en utilisant les techniques traditionnelles pour faire perdurer les savoir-faire d’antan. Pour la dernière étape, le polissage, la spécialiste Séverine Vitali a apporté son concours. Rencontre avec, Séverine Vitali et Michel Boulanger, les acteurs de ce projet:

Propos recueillis par Marylise Saillard.


Actualisé le

 

Anciens commentaires

vitalipc@orange.fr

26.01.2016 15:48

Bravo à toute l'équipe!!!!!!!!