L'Humeurographe: le train des frontaliers

La question de la mobilité, un grand classique qui revient régulièrement dans les discussions. "Nos routes sont trop fréquentées aux heures de pointe. La faute, notamment, au trafic transfrontalier", entend-on au café du commerce.

Conscients du problème, des responsables politiques suisses et français proposent cette solution pour les frontaliers qui travaillent dans le Val-de-Travers (ils sont près d’un millier): un nouveau train.

Une annonce qui laisse Marylise Saillard dubitative…


Actualisé le